vendredi 7 juillet 2017

Du bien pour demain

De toutes les vertus que recèle l'humain
Je choisis celle-là de se tendre une main
Pour traverser les ponts sur notre long passage 

Et s'éviter les pleurs d'un triste dénouement
En s'apportant l'un l'autre un peu de dévouement,
Comme on guide un enfant qui ne serait pas sage

Afin de l'éveiller, sans le déshériter,
Aux dangers conséquents de sa témérité
Mais lui laisser sa fougue, impétueuse force

Qui nourrit les esprits et leur permet d'avoir
Une soif intangible en pure eau du savoir
Seule chance à mes yeux que la paix se renforce

Par d'abondants gorgeons de respect mutuel.
Imperceptiblement dans le monde actuel
L'individualisme étend son territoire

Du travail aux maisons tant de comportements
Brutaux et discourtois, tant de débordements,
Qu'une grâce divine est fort peu méritoire !

Lors m'envahit l'envie au fil de mes versets,
De rimer autrement mes deux derniers tercets,
De générosité, je fais riche ma rime

Et celles qui suivront afin que mes vaisseaux
D'amour se voient frêtés des milliers de faisceaux
Pour le monde à venir que ma ferveur arrime.

Marl'Aime, Poèmes de ma Vie - Grande Doublette 07/07/2017

2 commentaires:

  1. Bonjour chère Marlène,
    Je lis ici pas un commentaire et c'est bien dommage car ce poème mérite d'être lu et relu tant il fait preuve de respect de l'autre et de surcroît en rimes riches pour une superbe chute que j'aime !
    Je te félicite mais ne suis pas étonnée de tes qualités humaines...
    BRAVO encore et bisous.
    Annie

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Annie,
    Un seul commentaire de toi en vaut 100 à la fois !
    Un merci infini pour tes éloges, je ne sais pas si j'en suis tout à fait digne... dans de longues années peut-être...
    Amitiès

    RépondreSupprimer