mercredi 11 octobre 2017

La juste addition

Sur terre un vent soufflant l'air de perdition,
Dont les odeurs de fiel semblent inexorables
Au maintien dans nos cieux de valeurs honorables,
Meurtrit mon âme plus que de tradition.

Le pouvoir et l'argent, énième édition
Sous le joug d'esprits secs, au bien défavorables,
Produisent un climat aux effets déplorables !
Pourtant, notre histoire est puits d'érudition !

Mais ses sources d'erreurs ne sont incorporables
Que par des cœurs soucieux de sorts améliorables
Car le don d'empathie est la condition.

Les actes des humains ne sont évaporables,
C'est du ciel que viendra la juste addition
Peu importe combien d'ans furent mémorables.

Marl'Aime, Poèmes de ma Vie - Sonnet sur 2 rimes 11/10/2017

6 commentaires:

  1. Marlène je vois que tu as encore fort bien travaillé avec ce sonnet sur deux rimes ! Il est riche de sagesse mais c'est une bonne richesse ! Notre monde nous fait honte...
    Je t'applaudis et t'embrasse.
    Amitiés.
    Annie

    RépondreSupprimer
  2. Hello Annie,
    Merci toujours pour ta lecture et tes commentaires chers à mon coeur. En ce moment j'ai besoin de me purger un peu des catastrophes et surtout de toutes ces bassesses dont certains hommes sont capables. Et la dernière en date est d'une atrocité qui me rend malade alors c'est vital que j'écrive...
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  3. bonjour marlène
    un très beau sonnet qui démontre la perversité humaine , belle journée , mes amitiés

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Véronique,
    Je suis touchée que tu aies aimé, merci de ton commentaire chaleureux. J'ai laissé sortir ma révolte intérieure dans ce sonnet alors je ne savais pas trop comment il serait perçu.

    Bonne journée
    Amicalement

    RépondreSupprimer
  5. Ô Marlène, ce cri qui jaillit de ton cœur
    Si bon,trouvera-t-il, sous le ciel,des oreilles
    D'humains appréciant la suprême valeur
    De leur humanité : le Bien chanté en chœur
    Pour que gagne la vie en douceurs non-pareilles ?

    * Je l'espère !

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour mon cher Maitre,
    Merci d'embellir ma page de tes poèmes en commentaires, cela me grise et m'encourage ! C'est étonnant, tu choisis toujours mes poèmes favoris pour y laisser une trace, encore un autre don !!!

    Amitiés

    RépondreSupprimer