mardi 6 février 2018

Ange de dévers

De la complainte au chant d'épithalame
Vois-tu dans l'art du jaboteur
Réservant son calame
Aux droits d'auteur
Prouesse ?
Ou est-ce
Plus le moteur
De la plume et de l'âme
Du poète, arbre à sa hauteur
Pour mieux empointer son acide lame



Sur l'engeance inepte, au fil de ses vers
Des trains de vie en ange de dévers ?



Marl'Aime, Poèmes de ma Vie - Sabliet 06/02/2018

9 commentaires:

  1. En lisant ce poème, je pense au psaume45, l'Epithalame royal que j'aime tant écouter.
    Ton poème pose une question à laquelle je n'ai pas de réponse mais j'apprécie en tout cas tes mots et la dextérité avec laquelle tu les emploie. Pas donné à tout le monde. Bonne journée Marlène

    RépondreSupprimer
  2. Un bonjour chaleureux Marie pour faire fondre un peu la neige environnante !
    Je ne connais pas l'Epithalame royal mais je m'en vais de ce pas combler cette lacune ! Ton commentaire est vraiment élogieux alors je suis très touchée d'autant plus que je te trouve tellement talentueuse. Comme quand Annie me gratifie de ses petits messages ou Iris-Véronique...et alors quand c'est Flormed, celui qui m'a tout appris, à chaque fois je me décompose ! Sinon concernant la question que je pose, en fait mon questionnement concernait l'art de la musique et je l'ai transposé à celui de l'écriture pour composer ce poème. En fin de compte cela peut s'adapter à tous les arts et aussi d'autres choses quand l'aspect commercial vient prendre le dessus.
    Mes Amitiés

    RépondreSupprimer
  3. mes compliments chère Marlène pour ce magnifique poème , ta plume excelle et me ravit , belle soirée , mes amitiés

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir Iris-Véronique,
    Encore des remerciements pour un si doux commentaire. Et oui, je m'amuse à ne composer que sur une forme nouvelle, une façon d'apprendre encore des choses. A ce jeu ma muse semble moins rétive alors tout le monde y gagne.
    Mes Amitiés

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir chère Marlène,
    Cette forme je l'ai écrite et nommée un sabliet ! Est-ce bien cela que tu as testé avec ton art habituel ? Le mien était sur le temps autre sujet !
    Bravo Marlène et à bientôt pour d’autres formes à découvrir chez toi aussi !
    Nous voici devenu le club des quatre ! Des cinq quand notre maître sera de retour !
    Bisous.
    Annie

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir ma douce amie,
    Me voilà démasquée ! Outre le fait que j'ai adoré tes "Vagabondages" ils me servent aussi de bible et toutes les formes poétiques que tu as visitées j'en extrais les formules puis j'attends que ma muse se manifeste. Si tu as inventé cette forme, tous les compliments car je l'ai adorée ! En plus de tes talents d'interprète poétique tu as ceux de auteur-commoditeur je suis époustouflée car j'ai vraiment cru que c'était une forme de prosodie classique existante appelée "Sabliet". Il faut que je le rajoute en préface.
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Marlène,
    Oh non je n'ai pas inventé cette forme ! Il s'agit d'un poète qui était venu quelque temps sur le forum... Donc Flormed a décidé de l'appeler sabliet ! Tu connais les calligrammes cela y ressemble.
    Je n'en suis pas rendue à inventer encore, hélas ! Ton amie se contente de suivre modestement les règles déjà établies !!! Mais je suis flattée du coup.... !
    Merci chère Marlène, je te souhaite une douce journée et t'embrasse. Attention au sol gelé !
    Annie

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Annie,
    J'aurais bien aimé que tu en sois l'auteur, c'eût été une occasion en or de rendre un nouvel hommage à ta si belle muse, mais il y en aura bien d'autres.
    Merci mon amie pour car grâce à toi je peux continuer à m'enrichir poétiquement.
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer