jeudi 29 mars 2018

Moi le soleil

En écho aux somptueux poèmes d'Annie, Iris-Véronique et Marie


Moi le soleil, Marie, Iris, Annie
Au coin je boude en mode crapuleux
Réprimant sec ma vernale manie
Puisque Gaia se meurt d'airs frauduleux
Que les humains se plaisent à émettre
Alors contrit il me faut me démettre
De ma haute et bénéfique mission
De donner au doux printemps permission.
J'aimerais tant sortir de ma cachette
Pour embrasser les fleurs de vos maisons
Mais de dépit j'ai bloqué la gâchette
Démarrant le film des quatre saisons
J'ai peine à céder aux irrévérences
Plus encore à trahir vos espérances.

Marl'Aime, Poèmes de ma Vie - Variante Strophe onéguine 29/03/2018



6 commentaires:

  1. Bonsoir Marlène. Tu as bien résumé par tes vers les caprices du soleil qui cette année aime à se faire prier, tel le Dieu de la Nature qu'il est. J'aime bien les échos aux poèmes amis, c'est cela aussi la poésie, partager dans des styles différents mais que chacune ou chacun de nous a plaisir à lire.
    Je l'avais commandé pour demain dans ma région mais c'est la pluie qui est annoncée. Ah le vilain soleil de ce capricieux printemps qui joue au yoyo. Je te souhaite une belle soirée Marlène, merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marie,
      Je suis bien d'accord avec toi puisque c'est l'intitulé de mon blog le PARTAGE !
      Merci d'apprécier mes bafouilles et de les commenter avec tant d'assiduité et de gentillesse.
      Bon week-end de Pâques
      Amicalement

      Supprimer
  2. Bonsoir chère Marlène,
    Non seulement tu nous gâtes de cette si belle strophe mais en plus tu fais parler le soleil !
    Quel bel hommage tu rends à tes amies poétesses. Je sais que tu as un cœur gros comme ça mais je suis à chaque fois TRÈS touchée...
    Marlène MERCI !
    Je t'embrasse et souris de ce plaisir partagé.
    Annie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Annie,
      Tu es toujours si généreuse avec moi alors que je ne fais que rendre les plaisirs que je reçois ! Mais je suis bien heureuse de t'avoir fait plaisir.
      Et oui tout le monde constate les changements du climat et dès qu'il s'agit de faire des efforts il n'y a plus personne, comme c'est collectivement que les actions doivent être faites cela doit partir des mairies, des départements voire du gouvernement et c'est bien là le hic !
      Je te souhaite un agréable week-end de Pâques
      Gros bisous

      Supprimer
  3. bonjour chère Marlène , je découvre ce poème , quelle délicate attention à nos plumes , toi qui a la tienne toute en noblesse , tu viens de la même école , merci de bel hommage , ton poème resplendit sous les variations fleuries que sait nous transmettre , belle journée , mes amitiés

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Iris-Véronique,
    Ta réponse me touche infiniment c'est un compliment si grandiose que tu fais de ma plume que j'en suis toute émue. De mon côté c'est exactement ma pensée sur vos oeuvres respectives dont les styles divergent mais sont admirables.
    Très bon week-end de Pâques.
    Bien Amicalement

    RépondreSupprimer