jeudi 22 mars 2018

Quand je serai grand...

De toutes nos valeurs ils n'ont plus souvenance
Maintenant je ne trouve aucun ordre sensé
Auquel me raccrocher d'un esprit recensé !
L'ancien monde a pris fin quel autre en survenance ?

Les rêves d'autrefois ont perdu résonance

Les - " Quand je serai grand, je veux être pompier
Ou docteur" rassurants, pour partir d'un bon pied !
L'ancien monde a pris fin quel autre en survenance ?

A présent les enfants trouvent sans contenance

Tous ces métiers offrant plus noblesse qu'argent
Ou la banque bien moins que l'âme rechargeant
L'ancien monde a pris fin quel autre en survenance ?

De toutes nos valeurs ils n'ont plus souvenance

L'ancien monde a pris fin quel autre en survenance ?

Marl'Aime, Poèmes de ma Vie - Sonnet à échos 22/03/2018

8 commentaires:

  1. Bonsoir Marlène. Un poème empreint de nostagie et qui fait écho à mes propres ressentis. Tout fout le camp ou presque et pour nous qui avons vécu de belles et bonnes années, la boussole ne retrouve plus ses repères et s'affole un peu... ou beaucoup.
    Tu as beaucoup de talent et ça "ça ne fout pas le camp".
    Bonne et belle soirée.

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir chère Marie,
    Quel gentil commentaire !Je suis vraiment touchée et espère souvent t'apporter un plaisant moment de lecture. Oui, j'ai la nostalgie du temps de mon enfance quand les valeurs humaines avaient encore un prix mais qui ne s'établissait pas en fonction de l'argent !
    Bonne soirée et merci encore pour tous ces beaux compliments

    RépondreSupprimer
  3. bonsoir Marlène , une bonne remise en question de notre existence , ta plume excelle comme toujours , mes amitiés

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir chère Iris-Véronique,
    Merci pour ce commentaire si élogieux, ta gentillesse est précieuse.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir chère Marlène,
    Ce sonnet à échos comme j'aimerais que son écho résonne chez tout un chacun car oui notre monde va mal...
    Mes bravos si sincères et mes amitiés.
    Gros bisous.
    Annie

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir Annie,
    Comme il m'est doux de te lire sous mes poèmes, c'est ma plus belle récompense que j'attends avec impatience. Merci de partager mon ressenti et mes espoirs.
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  7. Je crois que l'ancien monde prend fin au même âge qu'à pris fin celui de nos parents. Les générations changent et ne se comprennent pas car on ne vit pas les même choses.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Fabien,
    Bien gentil à vous de poursuivre votre lecture sur mon site, j'en suis bien honorée. On parle d'un fossé générationnel et le terme n'est pas trop fort avec l'explosion des moyens de communication, j'essaie de rester optimiste mais on passe à côté de tant de choses !
    Mes Amitiés

    RépondreSupprimer