dimanche 13 mai 2018

Aixportation

En ce début de Mai quand s'offre le muguet
Pour trouver le bonheur j'ai troqué ma routine
Dans l'espoir que mon aube éclose en veloutine
Comme si l'air du temps au mien se conjuguait.

Dans les baux de Provence, antalgiques du cœur,
Je fais une escapade oubliant la quintaine
Des derniers faits divers nous plombant par vingtaine
Sous l'effet des médias au leitmotiv truqueur.

Des couleurs de lavande à celles de l'olive
Que le soleil, en leurs saveurs, d'or enjolive
Mystérieusement je ne puis me passer !

Depuis le doux moment de cette découverte
En d'autres festivals heureux de mon passé.
De cieux bienfaisants, la porte s'est ouverte !

Marl'Aime, Poèmes de ma Vie - Sonnet irrégulier 13/05/2018

6 commentaires:

  1. Bonjour Marlène. Je démarre mon pc ce matin et la première newsletter que j'ouvre est sur ce très beau poème. Comme j'aimerais aller respirer l'air du sud, me gorger des parfums de lavande et me revigorer au soleil de la Provence. C'est beau et j'aime beaucoup, vraiment. Merci Marlène et très belle journée à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marie,
      De mon còté je prends mon portable et mon premier mail est ton commentaire si généreux à faire lever le soleil dans mon cœur ! Fort bienvenu car à l'extérieur depuis Vendredi soir c'est déprimant ! Je te souhaite de pouvoir faire comme moi ce séjour en Provence, c'est du pain béni pour le corps et l'esprit !
      Bien Amicalement

      Supprimer
  2. bonjour chère marlène, des vers qui respirent le parfum de la Provence , tu as du t'y sentir grisée, merci de nous offrir ce bel écrit rayonnant et magnifique , belle journée , mes amitiés

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Iris-Véronique,
    Désolée de ma réponse tardive à ton si gentil commentaire mais je ne l'ai vu qu'aujourd'hui car aucune alerte reçue. Je me sens si fière quand vous appréciiez mon "Aixpressionnisme" !
    Mes Amitiés

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir chère Marlène,
    Mais c'est un poème pour moi !!!! Et je ne l'avais pas vu... Ah qu'il sent bon la Provence de mon enfance !
    Mes bravos, je m'en vais le relire !
    Je t'embrasse.
    Annie

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir Annie,
    Comme je suis heureuse de te lire sous ce poème cher à mon cœur car je m'avoue très "Aix-altée" ! La Provence est ma région préférée alors encore une chose qui nous relie.
    Gros bisous

    RépondreSupprimer