mardi 22 mai 2018

Des mercis en kyrielle

Pour mon amie Annie, en réponse à son superbe sonnet "Au bal du gai printemps "

J'ai reçu d'une amie en contemplant la toile
Sur un sonnet en fleurs un hommage charmant
Depuis je suis ailleurs, ses vers me désarmant,
Mon cœur en fusion coule l'or d'une étoile

Afin de foudroyer la noirceur qui m'entoile
Quand la valse des jours prend un tour alarmant.
Contre la déraison toujours se gendarmant,
Mon cœur en fusion coule l'or d'une étoile,

De mèches de bonheur me fait une toison
Pour belliqueusement me soustraire au poison.
Mon cœur en fusion coule l'or d'une étoile

Filante, en des cieux lourds d'aberrations,
Mais certain de combler mes aspirations
Mon cœur en fusion coule l'or d'une étoile.

Marl'Aime, Poèmes de ma Vie - Sonnet à kyrielle 22/05/2018

9 commentaires:

  1. Bonjour Marlène
    Très bel echo au poème d'Annie. Je suis admirative de vos mots à toutes les deux et aimerais savoir faire mais je ne sais pas. Mais c'est cela aussi le plaisir de découvrir le travail de nos amis, un bonheur de partager nos différences. Bonne et douceur journée à toi.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Marie,
    Un grand merci à toi aussi pour m'honorer, toujours la première, de tes passages sur mon site et de me laisser des commentaires si élogieux. Je suis certaine que tu possèdes tous les atouts pour être une remarquable poétesse en prosodie classique, il te suffit simplement comme moi d'en apprendre les principales bases. Ensuite, Annie c'est d'un autre niveau, elle excelle en concours, c'est dire si son art est bien maîtrisé !
    Bonne journée, toutes mes amitiès

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    Une bien belle entrée en matière pour quelqu'un comme moi qui découvre tout juste votre blog. "Mon cœur, force en fusion, coule l'or d'une étoile.", me reste en tête de par la force des mots et sa mélodie.

    Au plaisir de vous lire,

    Fabien.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Fabien,
    D'abord enchantée de faire votre connaissance ! Ensuite, je vous remercie pour vos lignes vraiment enthousiastes et généreuses à mon égard. Je ne peux vouloir vous rendre la pareille si vous avez aussi un blog, je vais partir en quête...
    Amicalement

    RépondreSupprimer
  5. bonjour Marlène , c' est un bel hommage rendu et qui donne un bel écrit de toute beauté , belle journée , mes amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Iris-Véronique,
      D'abord toutes mes excuses pour la publication et ma réponse tardives mais je n'ai pas reçu d'alerte comme d'habitude, heureusement je suis allée voir dans mes commentaires en attente ! Merci pour tes mots si gentils je suis très touchée.
      Mes Amitiès

      Supprimer
  6. Bonsoir chère Marlène,
    C'est plus qu'à mon tour d'être plus que touchée !
    Comme il est beau et excellent ce sonnet à kirielle !
    Je te félicite pour tes mots et te remercie pour ta délicatesse car, oui écrire en pur classique, c’est un travail très minutieux que l'on n'imagine pas ! Mais quel plaisir quand on a réussi !
    Je t'embrasse.
    Annie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour An'ie,
      Comme expliqué â Iris-Véronique ci-dessus pardon pour mon retard.,
      Je me suis punie toute seule en me privant de vos commentaires, des friandises à consommer sans modération ! Merci de ton aide précieuse pour peaufiner mes classiques !
      Je t'embrasse

      Supprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer