mardi 7 novembre 2017

Amour devant Chant pour "Vagabondages"

Elle connaît "la musique de l'âme",
Répand du bleu "quand la mode est au gris"
"L'esprit vagabond" attend qu'on l'en blâme
Errant "sur les pas de Stellamaris" !
"Sire mon chat", dis-moi, "que ne suis-je ?", elle,
En sublimant en vers "ma tourterelle",
"La Vendée" ou, "l'étang près de chez moi"
"A toi Flormed", le Maître, indicible émoi
Saurais-je éveiller ! Lors ma frénésie
Doublant en "silence" édicte ma loi,
"Amour de vent", c'est beau la poésie !
*
Triste "en attendant la muse", je dame,
Mes "souvenirs en déroute", dépris...
"Un jour", après "le baiser" de Madame
La "Lune", en paix, ma "Solitude" a pris
En or, la couleur de "la cardabelle",
Mon "spleen automnal" "au lit" se gabelle !
"Telle une fleur" le ciel devint mon roi,
Exit "le cafard" ou le désarroi,
Ding ! "le carillon" de ma fantaisie !
"La pensée" agit plus qu'on ne le croit
"Amour de vent", c'est beau la poésie !
*
Parfois "au cœur d'une famille" un drame
Peut engendrer "questionnements" puis cris,
Et du "tendre tableau" se rompt la trame.
Singeant "les loubards" ne donnant nul prix,
Céans, "au bois de notre amour". Par quelle
Etrange "injustice" aoûte une querelle ?
Morts ! les "souvenirs" sous le même toit
S'impose "le temps" du chacun pour soi,
Ô "Tristes moutons !" frappés d'amnésie
"Il neige" au-dedans, je garde la foi...
"Amour de vent", c'est beau la poésie !
*
Avec "les mots qui mentent", voie infâme !
"Les étés d'antan" ne sont plus que bris,
Pleurant "Comme une Pénélope", femme
D'espoir aux "plaisirs d'automne" assombris,
"Je regrette" encor l'ancienne étincelle
"Quand j'étais Marquise des Anges", celle
Qui soignait des "Parents absents", quand droit
De "Décembre" aidant, quelque soit l'endroit
"Les mots tapés", par télékinésie,
Les extirpais de mon esprit adroit
"Amour de vent", c'est beau la poésie !
*
"Si" le ciel allonge un peu mon programme
"La galanterie" - art dont je m'épris -
Exigerait de ne plus perdre un gramme
De mon temps ! Quand, "les courses" au mépris
Brident "le rappel des anges", j'attelle
Aux airs "tango" "mes roses" en dentelle
Afin de bien me rappeler "pourquoi
J'aime les vers", saint recours qui sursoit
A la "transhumance" au mal. Dessaisie
En tout, la terre offre et point ne reçoit,
"Amour de vent", c'est beau la poésie !
*
"Poème moi-même", ombre criminelle,
"Dans la forêt" des maux en sentinelle;
Ton art, Annie, a ce je-ne-sais-quoi
Qui m'émeut et embellit mon chez-moi.
Ma plume à la tienne en synesthésie,
Se transcende lors d'un cordial tournoi
"Amour de vent", c'est beau la poésie !

Marl'Aime, Poèmes de ma Vie - Chant royal 07/11/2017

En hommage à mon amie, Annie la poétesse, en remerciements de son présent, j'ai composé ce poème avec les titres des poèmes de son recueil "Vagabondages" que j'ai adoré.




4 commentaires:

  1. Bonsoir chère Marlène !
    Waouh quelle surprise, mais quelle surprise !
    Tu as dû en passer du temps pour aligner chaque titre et en faire un poème !
    C'est plus qu'un simple cadeau, c'est un trésor à ranger dans ma boîte à souvenirs !
    Comment mais comment te remercier encore et encore de tant de gentillesse ?...
    J'ai refait mon ancien pantoum mais j'ai mis du temps car pour en garder la chute que je voulais ça ne marchait pas et, oui j'attends une seconde opération d'un hallus valgus au pied droit qui avait été ratée, ça me bloque ! Dommage car désormais je crains ... ( jeudi prochain ).
    Je t'embrasse et encore mille mercis ! A bientôt.
    Annie

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Annie,
    Sincèrement tu n'as pas à me remercier car grâce à toi j'ai passé et je passe encore des soirées de douceur en lisant ton recueil, ceci n'a pas de prix ! De plus, je ne fais que suivre les désirs de ma muse qui m'a au départ suçuré le premier verset ...
    Je serai avec toi de tout mon coeur pour les jours pénibles que tu t'apprêtes à passer. Du courage, mon amie. Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  3. Quel magnifique poème marlène, mes compliments , douce journée , je t 'embrasse

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Véronique,
    A noubeau merci de poursuivre ta lecture et de partager ici tes sentiments si bienveillants.
    Bon week-end
    Amicalement

    RépondreSupprimer