Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

L'impair en chiffre Onze

Ma complainte du cœur pour soulager le mal Douloureux souvenir de ces deux tours jumelles L'impair en chiffre Onze Devenu le symbole en sadisme sismal Sépulture sacrée aux milles columelles (1) De la couleur du bronze Révélant la noirceur du sentiment primal Qui provoqua l'enfer devant tant de prunelles Sans que le plus grand bonze (2) Ne parvienne à guérir de ce fiel maximal Même avec le pouvoir de célestes brunelles (3) D'un tort qui ne débronze Malgré que nous purgions l'horreur depuis 20 ans Cette douleur demeure aussi dévastatrice Car son antagonisme à l'Éternel Printemps Brime sa souvenance Ravivant par rebours l'énorme cicatrice De peines en cumul et les maux éreintants Ressurgis du passé que l'âme en spectatrice Inscrit en prévenance. Marl'Aime, Poèmes de ma Vie - Sonnet à codas 11/09/2021 (1) Petite colonne élevée sur une sépulture (2) Le Président des États-unis  (3) Plante utilisée pour soigner les plaies

Derniers articles

Des ronds dans l'eau pour BELMONDO

Froid de loups

Charade nostalgique en Martinique