lundi 11 novembre 2019

Condoléances

Je dédicace ce poème à tous ceux qui traversent la pénible épreuve de la perte d'un être cher...

Il est bien difficile en un moment si sombre
De trouver les bons mots dans ce noir sibérien
Cependant, encor plus, l'est de ne faire rien
Alors avec la foi,  je sors de ma pénombre


Afin de vous traduire en vers sans encombre
Le chagrin qui m'assaille, un puits néocomien* !
La famille s'entend à s'atteler au mien
Afin que nos faveurs parvenant en grand nombre


Au tréfonds de vos cœurs, à la perfection
Puissent vous révéler notre air d'affection
Et soulager un peu votre vive souffrance


En vous menant plus loin, au stade plus serein,
D'imaginer l'envol de notre Marie-France
Du monde des humains vers le ciel souverain.
                                                           
Poèmes de ma Vie, Marl'Aime - Sonnet français 08/11/2019

*néocomien (Géol.) division stratigraphique du sytème crétacé inférieur mise à jour parfois dans certaines failles.

mercredi 6 novembre 2019

Vers le ciel aimant

A la mesure d'un Maître il faut toujours se fier ! Poème à 2 plumes, Flormed et Marl'Aime...



Ne vois-tu pas, l'Ami, ce tout petit nuage
En forme de sourire habile à se glisser
Dans l'azur d'un bleu pur afin de délisser
Ton horizon parfait de son blanc tatouage
Que ma muse en effets se plaît à policer ?

Je l'ai vu naviguer, le vent gonflant son voilage
Qu'un bel ange amoureux ne cesse de hisser
Vers le ciel aimant voir la vague déplisser
Sa robe vaporeuse afin que son image
Éclaire le miroir des eaux pour le lisser.

Quand tu sèmes de l'or le long de ton passage
Au rythme de tes vers, il est fier d'esquisser
Pour toi sa demi-lune, au clair la vernisser
De ton fluide astral œuvrant tel un glaçage
Sur les écueils du temps venant la hérisser.

Lorsque s'en vient le soir obscurcir le bocage,
Grand vainqueur du soleil qu'il pousse à se trisser,
L'égérie en caftan est fin prête à tisser
Sonnets et chants royaux, redorant son langage,
Et de bourgeons de fleurs, la page, tapisser.

Flormed et Marl'Aime - Stances sur 2 rimes 05/11/2019  

jeudi 31 octobre 2019

Ainsi...stance

Mon dernier cri de rancœur pour cette année c'est promis car j'entre en phase "noëllistique" dès demain !

Dûment dans la douceur d'amour, d'amitié,
Je régénère en suc ma saine apparence
Avant qu'elle flétrisse au pic de carence
Asséchée à l'air de ces temps sans pitié
Qui nous infecte tous dans la transparence.

Face aux manquements d'un monde vicié
L'ardeur de la bonté le mal ne compense
Un cran bien en deçà de ce que l'on pense
D'autant qu'un vif clan à l'art initié
De l'agiotage* oeuvre à sa récompense !

Leur pourrissement très diversifié
Se déploie en secret défiant l'outrance
Même, et chaque éclat accroît sa pénétrance
Dans le fond de nos cœurs émulsifié
Par un dépit extrême exaltant leur transe.

Sans aucun remords d'avoir concilié
Je rime à dessein de faire résistance
Aux démons prenant une belle prestance
Pour régner aux cieux d'espoir humilié !
Fatal que j'enrage ainsi plus d'une stance !

Marl'Aime, Poèmes de ma Vie - Stances 31/10/2019 

* Agiotage : manoeuvre spéculative