mercredi 28 novembre 2018

Fable de Noël

En un royaume si perdu
Que les sujets n'avaient de cesse
De recourrir à la bassesse
Dans un tourbillon éperdu
De violences en spirales, 
Tel flot ravageur de pyrales
Sur une plage de buis verts.
Leur mépris fou de l'univers
Les condamnait à la pénombre
Le juste sort du plus grand nombre
Tatoué du sceau des sans-coeur
Du noir d'encre de la rancoeur.
Lors le soleil perdant l'envie
De luire sur des toits sans vie
Dieu vint par francs coups de crayons
A les priver de ses rayons.
Un soir, des âmes réfractaires
Gravérent en gros caractères
Le mot AMOUR sur leurs maisons,
En alliance à leurs oraisons
Afin que dure une bluette
Encore un peu, même fluette.
Le mal des hommes guérissait
L'astre en ardeur dépérissait
Ils comprirent là leur errance
Bien que ce fût sans espérance,
Les pêcheurs ont tous comparu.
Juste après qu'il ne disparaisse
Offrant son ultime caresse
Un petit ange est apparu.

Marl'Aime, Poèmes de ma Vie - Fable 28/11/2018

samedi 17 novembre 2018

Premières guirlandes

Voici déjà le temps des premières guirlandes,
Des néons clignotants qui mettent à la noce
Les arbres nus, transis par la froideur en hausse
Transformés en sapins aux artères chalandes,
Nantis ces soirs d'hiver d'illuminer l'atroce
Routine sans soleil qui lors prend les commandes,
Je bénis de Noël les fées !

Et quand j'entends parfois monter des réprimandes
Je ne suis pas du nombre à voir l'art d'un négoce
Car de l'or de mon cœur depuis que je suis gosse
Je fonds tous les cadeaux au gré de ses demandes.
Aux doux remerciements mes deux bottes je chausse
Pour atteindre les stars dont mes nuits sont gourmandes,
Je bénis de Noël les fées !

Marl'Aime, Poèmes de ma Vie - Rondinet en rimes féminines 17/11/2018