samedi 20 décembre 2014

Insoutenable cruauté de l'homme

Quelque puisse être à tort ou à raison l'affront
Il n'est rien qui donne eau à ce moulin de haine
Sauvage, aveugle, infâme, et décapite un tronc
Sans le moindre scrupule, ou soupçon d'âme humaine.

Dans ces cœurs secs d'amour, remords point ne viendront

Car un torrent de lave a mis à sac la plaine
Qui nourrit la bonté, façonne son goudron
Et donne à tout esprit sa vertu souveraine.

L'horreur a pris hier un couloir apparent

Dont nul ne peut nier le blasphème effarant
Pourtant d'autres poisons, mortels, nous menacent

Bien plus insidieux, ils sont phases d'enjeux

Macro-financiers qui chaque jour effacent
Les valeurs de la vie et sont plus qu'outrageux. 

Marl'Aime, Poèmes de ma Vie - Sonnet français 28/09/2014

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire