lundi 3 septembre 2018

Un vigneron à côté de ses pieds !

Fable tirée d'une histoire bien réelle, survenue cette année à ma sœur adorée en vacances. Le vigneron, personnage fictif, ne sert qu'aux besoins de mon propos, remplacez-le par un simple commerçant...


Un vigneron bourru de quelque lieu de France
Se débattait depuis longtemps
Pour tirer de sa vigne au prix d'âpre souffrance
De bien ridicules montants.
Il ne comprenait pas pourquoi son voisinage
Autant qu'il pût prospecter
Semblait vraiment se délecter
Des fruits de son labeur, en grappe ou en vinage,
En or sonnant et trébuchant
A part lui, même en ours bûchant !
Lors chacun sans remords le narguait à outrance
Puisqu'il reçut de tous maints conseils en son temps
Que son cœur et sa tête en osmose sous transe
Rejetèrent cent fois amplement mécontents.
Vous me direz sans doute où choit ce badinage,
Quel mal pouvait tant l'affecter ?
Il refusait de respecter
Le crû de Pinot noir, par son sot mandrinage,
A n'aimer raisin que tout blanc !
A ce stade, est-ce fait plus troublant ?

Marl'Aime, Poèmes de ma Vie - Fable 03/09/2018

8 commentaires:

  1. Tout à fait génial ma chère Marlène, j'adore, j'ai l'impression de lire quelques lignes qui auraient pu être écrites par M. de La Fontaine. J'aime le ton employé et la tournure. Séduisant et amusant en même temps. Bonne et douce soirée

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Marie,
    Vraiment je te trouve adorable ! C'est tellement gentil et touchant ton petit commentaire, il m'est allé droit au cœur alors je te réponds aussitôt pour te transmettre toute ma reconnaissance.
    Bien Amicalement,

    RépondreSupprimer
  3. bonjour marlène , magnifique écrit ton poème sur ce vigneron , belle fin de journée , mes amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Iris-Véronique,
      Merci tout pareillement du bel et bon accueil à cette fable que ma muse m'a intimé d'écrire et je suis son esclave !
      Mes Amitiés

      Supprimer
  4. Bonsoir chère Marlène,
    Une fable tellement bien écrite que je vais m'en délecter comme d'un bon vin blanc surtout bien sucré une seconde fois !!! Chez toi on peu consommer sans modération !
    Encore Bravo Marlène et à bientôt.
    Gros bisous.
    Annie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour chère sœur de plume,
      Et oui encore un mauvais comportement, et encore une fois envers ma sœur, comme elle est plus claire de peau que moi il faut croire que ça dérange plus ces gens-là ! Une petite vengeance que j'ai voulu traiter avec humour à travers cette fable sans savoir si elle aurait bon accueil mais grâce à vous toutes me voilà rassurée. Merci de m'offrir de ton temps si précieux.
      Je t'embrasse

      Supprimer
  5. Une belle fable et une lecture bien agréable. On devine aisément la scène!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Alezandro,
      Je me sens très flattée de vos mots sous mes écrits car les vôtres m'intrigent et m'impressionnent à la fois.
      Bon week-end

      Supprimer