vendredi 2 novembre 2018

Avec sagacité

Humains, Réveillons-nous ! Sus à l'intransigeance !
Qu'en avons-nous donc fait de cette intelligence
Qui sépare dit-on l'homme de l'animal ?
Aujourd'hui je n'en vois qu'un degré minimal
Au regain de faveur d'instincts les plus primaires.
Nos neurones sont-ils d'emplois intérimaires
Quand le monde s'enlise inexorablement
Dans la vase du Styx sous son accablement.
Avons-nous oublié comment dans la détresse
La haine sans raison des cœurs devient prêtresse
Réveillant chaque fois les feux de la terreur.
Commettrons-nous, passifs, à nouveau cette erreur
Ou conscients des méfaits que l'histoire délivre
Un soupçon de finesse à meilleur sort nous livre
Que nos prédécesseurs n'ayant su vendanger
Leur récolte qu'après sa mise en grand danger.
Selon Albert Einstein la folie est majeure
Chez qui dûment attend différente gageure
Bien que réitérant  similaire action
Je regrette d'y voir sotte réaction !
Mais je ne peux traduire en éclair de génie
Tous les cas sur la terre auxquels on s'ingénie
A mettre un frein au lieu de gré d'intervenir
Pour sauver des enfants, éternel avenir,
Trouver des moyens d'interrompre la guerre,
En rehaussant le cours des valeurs de naguère
Dont la défection met l'efficacité
Pour l'heure en évidence, avec sagacité.
En France, en Alaska, comme en Yougoslavie
Quel que soit l'endroit, moi, je chéris la vie !


Marl'Aime, Poèmes de ma Vie - Blason 02/11/2018

6 commentaires:

  1. Oh que j'aime ce beau coup de gueule Marlène. Bonjour. Ca fait du bien de voir qu'on n'est pas seul à exploser devant la folie des hommes et de nos politiques. J'en ai préparé un pour dans quelques jours sur les chasseurs. Il fait un peu écho au tien même si je n'y vise qu'une cible.
    J'aime lire des mots comme ceux là Marlène, merci et douce soirée.
    Amicalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour chère Marie,
      Oui c'est très dur pour moi en ce moment alors je suis ravie que ma muse complice m'aide à expulser un trop-plein de colère face à de la bêtise et de la méchanceté. Merci à toi d'avoir aimé mes vers même si le ton est assez virulent.
      Bisous à toi Marie

      Supprimer
  2. Bonjour et bon dimanche chère Marlène,
    BRAVO et BRAVO ! Je m'insurge mentalement en ce moment contre des faits qui passent au second plan mais je ne trouve pas les mots pour le dire... Pas une ligne dans ma revue sur les sinistrés du Sud, ce que tu écris est exact et monstrueux... On ne parle que d'argent et de notoriété...
    Je te félicite pour ce cri face à l'injustice qui grandit dans ce monde où le pognon règne en maître !
    Je t'embrasse.
    Annie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Annie, merci de toujours trouver du temps pour m'honorer te ton commentaire. Je comprends tout à fait ta révolte qui est aussi mienne quand on réalise comment l'humain passe après le matériel dans tant de situations quotidiennes comme c'est le cas sous tes yeux ! Mon amie, ne t'en fais pas, ta muse trouvera les mots pour exprimer ce trouble qui pèse sur ton coeur.
      Bon dimanche, je t'embrasse

      Supprimer
  3. bonjour marlène, un cri humaniste , de révolte contre le non altruiste , hélas les comportements humains s'ils ne s' élèvent points au niveau culturel , resteront incultes , enseigner la philosophie dès le plus jeune âge rendrait la beauté à cet humaniste qui n' a jamais eu lieu , à part dans quelques ethnies ...c' est un beau poème à bout rimé que tu nous offres , mes bravos, belle journée , mes amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Iris-Véronique,
      Merci d'avoir aimé mon blason. J'avoue cependant avoir du mal à cerner ta vision des choses, à propos des liens de corrélation entre altruisme, humanisme, philosophie et enseignement; Aussi érudit soit-on l'important c'est ce que l'on décide d'en faire !
      Mes Amitiés

      Supprimer