vendredi 17 mai 2019

Rose éternelle

Je garde au fond du cœur une rose éternelle
Aussi douce au toucher que la peau maternelle
Dont chaque pétale oeuvre au soin de mes douleurs
En adsorbant mes maux, ce noir dans mes couleurs

Qui déteint sur le ciel bleu d'espoir de mon être.
D'où provient la magie encline à reconnaître
Les dangereux poisons comme les plus bénins,
De pouvoir en mon âme extraire ces venins
Quand l'air mauvais vient mettre en pièces la planète

Et reléguer le bon en place de saynète ?
Aux méfaits mieux dentés que feuilles de fouteaux
Lacérant mon esprit à grands coups de couteaux

La douceur sans égal de ma fleur de satin
M'invite à contempler l'or d'un autre matin;
Quand la folie humaine excède ma bonté
Par des agissements d'un sadisme éhonté
Sa malice m'emporte au pays des merveilles
Un jardin tout fleuri parsemé de groseilles
Où je me sens en paix, épanouie, un temps
Comme aux doux souvenirs de mes premiers printemps;
Défaites mes humeurs devant l'immobilisme
Des puissants face aux dols du "dieu mercantilisme"
Aux vents de son parfum j'ai foi de parvenir,
Poésie, Ô ma rose, à voir mon avenir !

Marl'Aime, Poèmes de ma Vie - Rouet 17/05/2019

8 commentaires:

  1. Bonjour Marlène. Je suis très fière d'être la première à commenter ce superbe poème dont les mots retentissent en moi car ils expriment mes propres ressentis.
    Ce monde ne sent pas la rose et n'en a pas la douceur et c'est si triste de voir que tout pourrait être beau si l'homme n'était pas ainsi fait qu'il détruit tout autour de lui.
    Essayons de garder en nous la fraîcheur d'une rose et l'espoir qu'un jour les épines ne seront plus dans le coeur des hommes. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marie,
      Et moi je suis très fière d'afficher en premier ton adorable commentaire. Comme toi, plus je découvre ce dont l'homme est capable plus cela m'atteint mais depuis que j'ai le bonheur d'écrire mes poèmes j'arrive à évacuer et vous y êtes tous pour beaucoup, mes vaillants mousquetaires ! Vraiment heureuse que ma rose t'ait plu !
      Gros bisous et bon week-end

      Supprimer
  2. bonjour marlène

    il est splendide ton écrit , et comme je suis d' accord avec toi , belle fin de journée , mes amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Iris-Véronique,
      Ton beau compliment me touche énormément et je suis ravie que ton ressenti rejoigne le mien.
      Bon week-end, bien amicalement.

      Supprimer
  3. Bonjour et bon dimanche chère Marlène,
    Comme il fait bon vivre en ton jardin où vivent la rose et le lilas ! J'adopte ta politique, tellement lasse de celle dont on nous abat les oreilles !
    BRAVO, ce Rouet est une véritable réussite !
    Gros bisous.
    Annie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour ma douce Annie,
      Je t'envoie en retour des milliers de mercis aux couleurs arc-en-ciel de ma reconnaissance de t'avoir pour amie.
      Je t'embrasse, bonne soirée

      Supprimer
  4. Je suis impressionnée par ton talent et les diverses formes de tes poèmes...J'admire car je suis très ignorante...
    Et tes mots ont le velouté et le parfum des roses éternelles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Marie,
      Je te retourne le compliment car j'ai toujours pensé que l'art du vers libre était beaucoup plus compliqué ! Mais c'est avant tout une question d'affinités respectives avec une style poétiques et les 2 apportent à la poésie de la diversité. Si jamais tu veux découvrir la poésie classique je te recommande le site poesis c'est là que j'ai fait mes armes.
      Bien amicalement

      Supprimer