lundi 11 novembre 2019

Condoléances

Je dédicace ce poème à tous ceux qui traversent la pénible épreuve de la perte d'un être cher...

Il est bien difficile en un moment si sombre
De trouver les bons mots dans ce noir sibérien
Cependant, encor plus, l'est de ne faire rien
Alors avec la foi,  je sors de ma pénombre


Afin de vous traduire en vers sans encombre
Le chagrin qui m'assaille, un puits néocomien* !
La famille s'entend à s'atteler au mien
Afin que nos faveurs parvenant en grand nombre


Au tréfonds de vos cœurs, à la perfection
Puissent vous révéler notre air d'affection
Et soulager un peu votre vive souffrance


En vous menant plus loin, au stade plus serein,
D'imaginer l'envol de notre Marie-France
Du monde des humains vers le ciel souverain.
                                                           
Poèmes de ma Vie, Marl'Aime - Sonnet français 08/11/2019

*néocomien (Géol.) division stratigraphique du sytème crétacé inférieur mise à jour parfois dans certaines failles.

10 commentaires:

  1. Bonsoir chère Marlène,
    Je viens partager avec toi ce si beau poème et cette douleur indicible quand un être vous quitte...
    Bravo et merci chère dame de cœur.
    Je t'embrasse avec affection.
    Annie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir ma très chère Annie,
      J'ai fait un premier post mais je ne le trouve plus ! Alors je te renouvelle toute ma gratitude pour ce message si touchant et te remercie du fond du coeur pour ton soutien tendre et amical dans ces moments de tristesse.
      Je t'embrasse en retour

      Supprimer

  2. Ils partent sans crier gare
    Sur des envols de hasard
    Et l'on reste muet
    Devant ce néant secret

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Marie,
      Oui tu le rimes aussi bien que moi ce néant que l'on doit affronter sans savoir comment et pourtant on est tous avisés de cette fatalité. Mais on la reporte toujours à plus tard si bien que lorsqu'elle arrive on est démuni.
      Merci de ton billet qui me touche infiniment
      Bien Amicalement

      Supprimer
  3. bonjour marlène , voici un beau poème glanant l' amour des autres et de ce manque , mes bravos pour ta belle plume , mes amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Iris-Véronique,
      Je te remercie pour ta fidélité à me lire et me déposer tes charmants billets tellement élogieux. Je me dis souvent que j'ai bien de la chance d'avoir croisé vos routes !
      Amicales Salutations

      Supprimer
  4. Je sais combien il est dur de perdre ceux que l'on aime.. Parfois, écrire aide à soulager un peu la tristesse. Un très beau texte dédié à ton amie ou proche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sedna,
      C'est très gentil à vous de revenir faire un petit tour du côté de chez moi ! Je suis complètement au diapason avec ce que vous avez écrit, pour moi c'est même le meilleur des médicaments !
      Mes salutations

      Supprimer
  5. Ma chère amie Marlène
    Qu'il est triste et difficile de perdre un être cher, et comme je trouve ton doux poème au diapason de ce que l'on y ressent. Toute ma sympathie chère amie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Bizak,
      Ton billet m'a vraiment touchée et je t'en remercie du fond du coeur. Tu es assurément tel que je t'imagine à travers tes écrits, le plus doux des poètes !
      Mes Amitiés sincères

      Supprimer