Le cri des poètes



Merci Annie de ce nouveau poème partagé en hommage à tous les poètes

Petits bouts de rayon du cercle des poètes
Nous avons à l’esprit par nos plumes, scellé,
Un Éden trop vital pour être révélé,
Notre monde est ailleurs au dessus de vos têtes.

Lisez-nous quelquefois, vous serez bien surpris
De nous voir dorloter la moindre des clochettes,
Ou pleurer de chagrin lorsque le ciel est gris...

La douleur ou la joie emplissent nos rivières
Mais quand la destinée engendre des civières

Le silence est souvent le plus fort de nos cris !

Nos mots, nous les portons comme des amulettes,
Tout près de notre cœur au seuil d'être fêlé ;
Vous saurez que le verbe est un chemin mêlé
D'ortie et de chiendent, de douces violettes !

Nous aimons en ballade au vent des incompris
Notre muse implorer : " Souffle quand tu souhaites ! "
Jusqu'à temps d'estimer nos tourments amaigris.

Car nous vivons ainsi, riches de nos prières
Que, naïfs, nous lançons au-delà des frontières ;

Le silence est souvent le plus fort de nos cris !

Annie et Marlène 

Schaltinienne double à refrains 30/03/2020

Commentaires

  1. Bonsoir et de nouveau merci et bravo, chère Marlène, pour cette très belle et enrichissante participation ! Que vive longtemps la poésie et ce, de plus en plus ! Notre monde a aussi besoin des poètes !
    Je t'embrasse.
    Annie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir ma douce Annie,
      C'est qui te suis redevable, je te l'écris ici à nouveau car ma muse donne toujours le meilleur d'elle-même dans nos partages, pour moi ça vaut de l'or !
      Gros bisous

      Supprimer
  2. Ce matin, j'ai reçu ce poème comme un cadeau...Une forme de poème qui me plaît bien, et le refrain fait sonner les cris du silence dans la musique de vos mots..
    Ils peignent tout en douceur le monde de la poésie qui se nourrit de chagrin ou de joie.
    Un monde qui fait rire les fleurs, pleurer les nuages, chanter les silences.
    Un monde qui sème ses prières par de-là les frontières...
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marie,
      Tes billets sont tellement vrais et proches de mes intentions que c'en est troublant. Merci pour ce billet et tous les autres qui me comblent de tant de joie.
      Bises

      Supprimer
  3. Bravo pour ce duo exceptionnel . Nos mots sont notre combat . il faut continuer à en user au quotidien. Merci pour ce beau partage v!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marie,
      Un poème en ton honneur , poétesse, car je te sais comme moi attachée à la défense de notre belle langue. Cela transpire de tous tes écrits.
      Bonne journée

      Supprimer
    2. bonjour marlène , mes bravos à toi et annie pour ce magnifique duo qui honorent les poètes du vers classiques , bises

      Supprimer
    3. Bonjour Iris-Véronique,
      Ton billet nous honore grandement connaissant ton talent et ton inclination exclusive pour la poésie classique. Bien sûr tu fais partie des poètes auxquels nous dédions cette schaltinienne à 2 plumes.
      Bises confinées

      Supprimer

Publier un commentaire

Je vous remercie de votre visite sur mon site et plus encore de vos billets doux. Marl'Aime

Articles les plus consultés