Mon art d'observeur


Notre avenir c'est sûr tient à bien peu de choses
Puisqu'il est dépendant de notre empressement
A faire unicité
Afin d'obtenir gain de capitales causes
Dont l'imparable effet monte en intensité,
Fatal encaissement !

Misère et catastrophe en ronces trop écloses
S'accroissent aisément dans cette adversité
D'absent agissement,
Malgré tous les appels, tant d'entrailles sont closes
Au sort de leur prochain fait de mendicité,
A " l'éco pansement ".

Je vois ces dirigeants trahir la confiance
Du peuple qui les place au pouvoir sans ferveur
Depuis qu'influent surtout les facteurs d'ambiance
Du pain de l'amertume.

Puissions-nous disposer d'un performant serveur
Pour jouer d'assurance au lieu de méfiance
La partie engagée où mon art d'observeur
Prendrait drôle coutume.

Marl'Aime, Poèmes de ma Vie - Sonnet à codas 16/09/2020

Commentaires

  1. La sauvegarde de notre planète est un de mes combats constants. Alors, j'approuve ton texte si bien écrit. Combien de temps encore, nos gouvernants vont ils baisser la tête devant les lobbies qui dirigent ce monde. Combien de temps survivrons nous à cette agonie voulue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sedna,
      Oui des décisions impérieuses à présent sont à prendre pour combattre la misère et protéger la Planète. Comme toi voir tous ces pantins rattachés aux fils de la finance m'exaspère. Je suis pour l'écologie du bon sens mais il y a des domaines où l'état doit intervenir car certains individus méritent d'être condamnés pour leur comportement totalement irrespectueux.

      Supprimer
  2. Je ne peux que valider les mots que tu as écrits Marlène. La Terre et le monde sont à l'agonie et malheureusement il y a encore des gens qui nient cette évidence. J'avoue que certains jours le découragement me gagne. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Binjour Marie,
      Merci de ta visite pour valider mon message. Je me sens mieux de dénoncer mais je continue d'y croire car même si trop d'adultes me déçoivent un peu plus chaque jour je garde espoir dans ceux qui veulent faire bouger les choses et surtout en la jeunesse pour protéger le monde qui sera plus le leur que le mien.
      Je t'embrasse

      Supprimer
  3. Un constat bien triste que tu évoques!
    Malheureusement, l'égoïsme de notre société et même des gens qu'on côtoie chaque jour est omniprésent...
    J'espère que nos enfants sauront au moins certains faire changer ce monde...
    Paroles de la chanson Quand Les Hommes Vivront D'amour par Felix Leclerc
    Quand les hommes vivront d'amour
    Il n'y aura plus de misère
    Et commenceront les beaux jours
    Mais nous, nous serons morts, mon frère
    Quand les hommes vivront d'amour
    Ce sera la paix sur la terre
    Les soldats seront troubadours
    Mais nous nous serons morts mon frère

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marie,
      Merci infiniment de tes billets charmants, tu es tellement juste dans tes analyses, à mon niveau c'en est bluffant !
      Quand à cette chanson de Félix Leclerc, je te fais pleins de bisous, je suis aux anges car je l'adore !

      Supprimer



  4. Magnifique poème engagé ... l'éco pansement ne suffit plus à cacher cette plaie profonde...ce magnifique regard perçant semble nous rappeler à l'ordre...mais il n'y a de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir...amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Mel,
      Je suis ravie de lire tes billets sous mes poèmes et encore plus quand le message est partagé. Oui nous sommes trop laxistes et la terre nous le fera payer, c'est certain !
      Bonne soirée, amicalement.

      Supprimer
  5. Bonsoir Marlène,
    Je reprends mes petits tours et ici je ne suis jamais déçue ! C'est avec justesse, hélas, que tu pointes du doigt ce qui conduit de plus en plus le monde à sa perte... C’en est effrayant je trouve... En qui avoir confiance ? Comment se sortir de ce cauchemar ? Nos jeunes gens souffrent en ce moment je le constate... Du moins ceux qui aimeraient un monde plus juste et plus sain.
    Je t'embrasse et bien sûr applaudis ce très beau poème !
    Annie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir ma petite soeur de de plume,
      Merci de ton passage qui me réjouit toujours autant aorès tant d'années de partage. Oui, un combat de très longue haleine nous attend que nous devons gagner pour notre survie.
      Je t'embrasse mon amie

      Supprimer
  6. bonjour marlène, c' est une belle révolte qui t 'a donné de beaux vers en ton coeur aimant l' humanisme , bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Iris-Véronique,
      Sincèrement ton charmant billet du jour me touche infiniment, sans doute parce que la cause me tient tellement à coeur !
      Merci de ta visite Gros bisous

      Supprimer

Publier un commentaire

Je vous remercie infiniment de votre visite sur mon site et de vos billets doux.

Vous pouvez découvrir un extrait de mon premier recueil en ouvrant le lien :
https://www.bod.fr/s?k=db265cwy0g74

Marl'Aime

Articles les plus consultés