Français de la Toussaint

 Demain c'est la Toussaint, le jour d'après la fête des morts et je partage avec tous mes prières en mémoire des êtres chers qui vous ont quittés. Un grand merci à Sedna dont le divin poème, auquel je fais référence à la deuxième strophe, a inspiré ma muse.


Si l'inspiration m'est or comme au meunier
Le blé le fut jadis tassé dans ses tourailles,
Souvent elle jaillit, me mène aux relevailles (1)
De la malle aux trésors d'une amie au grenier...


Et le miracle opère avec lui mes blandices (2)
De tenter sur le champs combler mes appendices
De composition en berne aux jours présents

Alors j'exulte au cœur de ma déconvenue
A la veille des jours aux rappels bienfaisants
Pour les saints puis nos morts
qu'elle soit revenue.

Marl'Aime, Poèmes de ma Vie - Sonnet français 31/10/2021

(1) Rite chrétien par lequel une accouchée vient remercier Dieu
(2) Charmes

Commentaires

  1. Merci de me citer ici, j'ignorais le terme blandices, ... je sais bien que ta muse est toujours là, dans un coin de ta tête et de ton cœur, et quand elle se révèle au travers de tes mots, c'est un réel enchantement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Lise,
      Logique ! C'est en composant mon quatrain pour applaudir ton poème que l'inspiration m'a envahie me soufflant le sonnet tout entier. Elle est toujours là mais je constate cependant qu'elle l'est beaucoup moins qu'avant. En publiant j'ai pu voir qu'il y a dix j'étais capable certains jours de composer 5 poèmes, c'est fou ! J'ai découvert "blandices" en cherchant ma rime, justement une des choses que j'adore en composant ! Bon lundi de Toussaint. Bises

      Supprimer
  2. Il faut laisser le temps aux mots , le temps aux maux... Les miens sont en ce moment bien endormis alors je joue avec mes photos...
    encore un poème qui montre que ta muse est toujours présente...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marie,
      Merci de tes mots bienveillants mais tu le ressens aussi bien que moi ce doute omniprésent de ne jamais la voir revenir jusqu'au moment où... Et bien que ce soit une souffrance, pour nous, qui avons un jour choisi les plaisirs d'Erato comme un bonheur de vivre, il est aussi bénéfique pour écrire avec notre âme. Alors je t'envoie à mon tour mes ondes positives car j'ai croisé ta muse tantôt qui vagabondait dans des champs de coquelicots...
      Bon week-end mon amie

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Je vous remercie infiniment de votre visite sur mon site et de vos billets doux.

Vous pouvez découvrir un extrait de mon premier recueil en ouvrant le lien :
https://www.bod.fr/s?k=db265cwy0g74

Marl'Aime

Articles les plus consultés